Boris Vian

Publié le par Morgane

Les escargots, la larme aux yeux

Silencieux rentrent chez eux

Les salsifis tout déconfits

Au riz confient tous leurs soucis

Les fraises des bois noient leur

chagrin

Dans le kirsch et le romarin

Et la scarole à l'huile d'olive

A pris la pâleur de l'endive.

BORIS VIAN

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article